[GAMING] A BLIND LEGEND: COUP DE CŒUR POUR UN JEU QUI SE JOUE AVEC LES OREILLES | LE TITRE

[GAMING] A BLIND LEGEND: COUP DE CŒUR POUR UN JEU QUI SE JOUE AVEC LES OREILLES

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler d’un projet qui me tient particulièrement à cœur. Ce projet, je l’ai découvert sur la fin de sa campagne de financement participatif sur Ulule. Et en découvrant la beauté de ses ambitions et sa générosité, je ne pouvais pas rester là, à attendre sur ma chaise de voir si l’objectif financier allait être atteint. Alors j’ai participé à la campagne. J’ai eu, n’ayons pas peur des mots, un coup de foudre pour A Blind Legend. Maintenant que le jeu est là, un an et demi après le bouclage de son financement, c’est le cœur en joie, fier d’avoir aidé ce projet à ma hauteur et fier de voir ce qu’il est devenu au final que je vais vous en parler.

a_blind_legend_artwork

L’OUÏE FINE POUR UNE FINE LAME

Mais alors, qu’est-ce que c’est ? A Blind Legend est un projet de DOWiNO, une belle bande de créateurs qui ont pris le pari de réaliser un jeu sans images. Comprenez bien tout ce que cela implique: Donner l’accès au monde du jeu-vidéo aux personnes atteintes de cécité, et faire vivre aux voyants l’expérience de ce handicap. L’idée de base est déjà sublime. Mais ce qui rend le projet encore plus fort, c’est qu’il ne prend pas son public en pitié. A Blind Legend n’est pas qu’une expérience altruiste et empathique, c’est un VRAI jeu vidéo, complet, avec tout ce que cela implique de scénario mature, de personnages et de relations travaillées entre eux.

Petit point sur le scénario : On y incarne Edward Blake, un chevalier qui a la particularité d’être aveugle. Ce handicap, couplé à son talent dans le maniement des armes, ont forgé la légende qu’il est aujourd’hui. Il vit avec sa fille Louise et sa femme dans le royaume de High Castle. Vos faits d’armes ont amené le Roi Thork à venir vous chercher dans votre village pour une visite peu amicale. Vous devez vous cacher pour échapper à sa folie meurtrière. L’armée du Roi enlève votre femme, faute de vous avoir trouvé, et l’emmène loin, dans son château. Vous avez donc une motivation, un chemin parsemé d’embuches et un objectif. Classique me direz-vous. Mais c’est sans compter sur le handicap de Blake qui du coup est au centre du gameplay. Votre écran est noir et vos seuls points de repère, vous allez devoir les trouver avec vos oreilles. Guidé par votre fille Louise qui vous servira de phare vocal, vous devrez la suivre pour trouver votre chemin vers le Roi Thorke et libérer votre femme.


VOIR AVEC LES OREILLES

Techniquement, c’est totalement bluffant. Le studio a développé un moteur « binaural » pour l’occasion qui vous fait ressentir l’espace en trois dimensions par l’ouïe. Pour faire simple: Vous voyez par vos oreilles. Vous arriverez par exemple parfaitement à définir que cette cascade se trouve loin là bas quelque part sur votre droite, alors que ce personnage est très proche de vous et vous attaque depuis votre flanc gauche. Là où la réussite est d’autant plus grande, c’est que les environnements sont merveilleux à entendre. Fermez les yeux, et les sons qui composent le village lui donne immédiatement vie dans votre imagination, sans aucun effort. Vous entendez les villageois parler au loin, les enfants crier, les charrettes passer devant vous, vos pas produire différents sons selon le sol que vous foulez. De plus, les environnements sont tellement variés grâce à des bruitages parfaits que l’impression de voyager avec Blake est réelle. L’immersion est totale et réussie. Il vous faudra tout de même quelques dizaines de minutes pour vous habituer à cet handicap et à réussir à vous diriger dans l’espace. Le temps aussi de vous rendre compte à quel point la vie sans ce sens précieux est compliqué et à quel point le cerveau s’adapte à cette absence. Le jeu vous tient la main pendant la première demie heure puis vous lâche avec ce que vous avez appris. Les combats deviennent du coup beaucoup plus intéressants, haletants et engageants. Et réussir à vous débarrasser d’une horde de bandits qui vous encercle a quelque chose d’extrêmement gratifiant. Pour les contrôles, puisque nous sommes sur smartphone, c’est assez simple : Glisser vers l’avant pour avancer, orienter le doigt vers la direction souhaitée à l’arrêt, et pour les combats, glisser rapidement le doigt dans la direction où vous entendez l’ennemi vous engager. Avec la possibilité de parer en pinçant l’écran et de renvoyer un coup en écartant les doigts. Mine de rien, ces commandes demandent une certaine précision qui finit de classer ce jeu comme un jeu « hardcore » à part entière.

Ce qui donne aussi sa force au jeu, c’est la qualité des doublages qui, couplés donc à la qualité de la représentation sonore des environnements, nous donne une sensation d’immersion totale. Idée folle dans cette époque où l’on considère que l’immersion passe par des casques de réalité virtuelle. Mais le point principal de A Blind Legend, c’est l’ambition folle de ses développeurs qui, malgré la contrainte de ne pas avoir d’image, nous ont pondu un scénario crédible et mature, mais en plus ont réussi à faire de leur bébé un jeu complet et surtout diversifié. Là où on aurait pu penser que le jeu se serait limité à une « expérience », il n’en est rien. Les phases de gameplay sont aussi nombreuses que diverses. Vous devrez fuir des ennemis en vous repérant au bruit d’une cascade pour vous y cacher, éviter des obstacle à cheval, battre un boss qui rien que de part les sons arrive à vous donner la mesure de sa puissance et de sa taille, vous débarrasser d’une meute de loup, tout ça rythmé par les phases de voyage guidées par la voix de Louise. L’imagination fait le reste. C’est surement ce point qui m’a le plus bluffé. Voir que le jeu réussit à ne pas être limité par son absence d’image. Que le jeu réussit à offrir les mêmes possibilités de gameplay qu’un titre sans ce handicap.

a_blind_legend_banière

Bref, A Blind Legend est au-delà de sa caractéristique principale un VRAI et TRÈS BON jeu vidéo. Une belle histoire bien narrée, des personnages attachants au possible, une technique bluffante qui nous immerge totalement dans l’œuvre, des phases de gameplay variées plaisantes et gratifiantes quand on arrive à manier tous les aspects de ce jeu si spécial. Et au-delà de tout ça, on peut se féliciter que le handicap visuel ne soit pas ici une barrière pour pouvoir profiter d’un contenu vidéo ludique, qui en plus a la prétention de vouloir faire ici un vrai grand jeu.  Et c’est aussi par la même occasion la possibilité pour une personne voyante de comprendre les difficultés posées par ce handicap, et voir comment on s’en accommode. Et ce de bien belle manière.

Je ne peux que vous conseiller A Blind Legend, c’est gratuit sur iOS et Android, c’est une belle expérience, et un très beau jeu. Vous pouvez  y aller les yeux fermés (c’est même conseillé pour une fois !).

Mewtecia on twitterMewtecia on tumblrMewtecia on email2
Mewtecia
Rédacteur
23 ans. Étudiant en Master à Lille 3. Bossant beaucoup trop pour devenir game designer. Né avec une manette entre les mains, il a accumulé plus d'heures de jeu dans sa vie que d'heures de sommeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>