[EVENT] Baptiste Lecaplain, Origines : ooooOOOOoooooooh. | LE TITRE

[EVENT] Baptiste Lecaplain, Origines : ooooOOOOoooooooh.

Il y a ceux qui connaissent Baptiste, et les autres. Loin de moi l’idée de vouloir stigmatiser hein, mais je ne pense pas que le coloc de Kyan dans Bref soit aussi populaire que Gad Elmaleh ou Kev Adams – et heureusement mais ça on y reviendra. Ce que je veux dire, c’est que lorsque j’assistai mercredi 18 novembre à son nouveau spectacle Origines, je ne fus pas étonné par le nombre de personnes qui avaient assisté à son premier spectacle. Si Baptiste est devenu célèbre c’est grâce à un mélange foutraque de talent, d’originalité et de sympathie. Il est populaire, c’est sûr, mais son public est surtout composé de fidèles tombés sous son charme, qui vont en parler à leurs proches, et ainsi de suite.

Le nouveau spectacle de Baptiste se joue ainsi – j’aime bien cette formulation on dirait que le show se déroule de lui-même – en ce moment dans la petite salle du Petit Montparnasse et s’intitule Origines. Pourquoi ? Parce que l’humoriste revient ici sur sa vie, notamment ses longues années au collège. Ce qui change donc si on le compare au précédent, c’est cette part personnelle qui appelle à l’empathie et à la sincérité en plus du rire. De son amitié avec le paria de l’école à ses liens affectifs avec sa mère, et tant d’autres choses que je ne voudrais pas spoiler, il paraît clair que Baptiste n’a maintenant plus peur de se taper l’affiche.

Attention, cela ne veut pas dire que le spectacle n’est pas drôle ! Yo, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit bande de hyènes à l’haleine de hyènes. Baptiste est toujours frappé sur scène. Il joue 7 personnages en même temps, court partout, crie ; il sue et crache son énergie à la face de tout le monde. Et on adore ça. Des dizaines de bonhommes et animaux surgissent de toute part, parfois préparés parfois improvisés toujours frappés, et il ne manque pas d’utiliser son « signature move », son kaméhaméha du stand-up: rassembler tous les personnages dans une seule scène pour un véritable festival de folie jubilatoire. Cette technique est peut-être une des plus importantes dans ce qui fait son succès, puisqu’elle est extrêmement gratifiante – en plus d’être impressionnante – pour le spectateur qui suit le spectacle dans sa totalité, pas dans des segments courts et indépendants. Oui, Baptiste s’installe sur la longueur, et c’est sans doute pour cette raison qu’il continuera de briller et plaire pendant de longues années. Pour cela, et pour ses blagues osées comme son long segment sur la pédophilie. Rien que pour ça Origines vaut le détour.


Origines est personnel, et cela parle à beaucoup, notamment parce que Baptiste est très humain avec ses fans. Flashback hyper personnel: il y a six ans mon petit frère Lucas entend un sketch génial sur Rires et Chansons, en pleine nuit. Il trouve l’artiste sur Facebook et lui demande s’il l’autorise à jouer son texte lors d’une fête à son lycée. Baptiste, car c’était évidemment lui, accepte avec joie et encourage mon frère à venir voir son spectacle à Paris. Ce que nous faisons. Je revois son spectacle plusieurs fois, je l’interviewe pour le journal de l’ENS. Puis mon frère et moi nous remettons au théâtre avec les Kids des Etoiles, et je me mets à écrire, beaucoup. Baptiste, tu as joué un rôle indéniable dans nos vies, et c’est bien grâce à ton humanité et ton humour délirant. Alors voilà, cela ne vaut pas Le Monde, mais chez Le-Titre, notre critique le dit bien. Baptiste Lecaplain : oooOOOooooh.

Renaud J. Besse on youtubeRenaud J. Besse on facebookRenaud J. Besse on email2Renaud J. Besse on blogger
Renaud J. Besse
Rédacteur
Ecrivain touche à tout au sens large ; films, nouvelles, critiques, pièces de théâtre, musique...
Réalisateur au sein de la Micro-Vague Productions, acteur et coach chant dans la troupe de comédie musicale Les Kids des Etoiles.

Tout ça sonne cool mais sinon pour manger j'enseigne l'anglais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>