Into the Wild | Film versus Livre

[Film VS Livre] Into the wild

Into the wild, c’est l’histoire vraie d’un garçon de 20 ans, Christopher McCandless, qui dans les années 90, décide de partir sur la route.
D’abord, pendant deux ans, sur la côté ouest des États-Unis. Puis pour terminer son voyage, il se pose en Alaska, dans une zone inhabitée pour vivre au plus proche de la nature, en solitaire, comme l’ont fait avant lui ses auteurs préférés. Après avoir réussi à survivre plus de 100 jours, il meurt de faim, ou empoisonné, ou un peu les deux. Son corps est retrouvé peu de temps après. Très vite son histoire est relayée dans les médias, ce garçon fascine autant qu’il énerve, certains admirent son courage, tandis que les autres ne comprennent pas pourquoi il s’est infligé cette torture, et le considèrent comme un gamin immature qui n’était pas préparé pour de telles conditions de vie.

Jon Krakauer, un journaliste d’Outside, est désigné pour écrire un article sur le jeune homme. Il décide d’aller plus loin et de faire une véritable enquête, pour découvrir qui était Christopher McCandless. Son livre Into the wild est publié en 1997, il est adapté au cinéma par Sean Penn, 10 ans plus tard.

Le Livre « Into the wild »

Le livre de Krakauer est une véritable enquête sur l’épopée de McCandless, tout son voyage a été reconstitué grâce à un travail méticuleux. Chris n’a tenu son journal de bord qu’au début, de plus il donnait peu d’indications précises; en Alaska, des notes ont été retrouvées dans son “Magic bus”, mais elles sont surtout centrées sur le gibier qu’il réussit à chasser, on trouve tout de même parmi elles quelques unes de ses dernières pensées. Le journaliste est allé à la rencontre de toutes les personnes qui ont compté à un moment dans le voyage de Chris, mais aussi de ses parents, de sa soeur et même de camarades de classe. Grâce à tous ces témoignages, il a pu dresser un portrait psychologique qui nous permet d’imaginer plus aisément quel genre de personnes il était, et surtout pourquoi il a entreprit ce voyage, pourquoi il poussait toujours ses limites et rendait son existence si difficile. En plus de tous les éléments trouvés au cours de l’enquête, Krakauer nous parle aussi des auteurs que Chris admirait, comme Thoreau ou London; des Hommes qui se sont lancés dans une aventure similaire; mais aussi de lui-même. Si l’auteur s’est passionné pour ce garçon, c’est parce qu’il s’est sans doute reconnu en lui, ainsi il nous livre des moments de sa propre vie. Son avis sur Chris transparaît forcément, mais il n’en est pas moins juste puisqu’il se base sur les faits, quelques spéculations sont présentes, mais elles sont à chaque fois présentées comme telles.

Le Film « Into the wild »

Le film n’est évidemment pas construit de la même façon que le livre de Krakauer. Ici l’aventure de Chris ne nous est pas livrée sous la forme d’une enquête, mais d’une histoire. Ainsi on suit le parcours de McCandless, toutes les étapes de son voyages sont bien présentes, de même que toutes les personnes importantes rencontrées, et décrites dans l’ouvrage de Krakauer. Personne n’est oublié et surtout, on peut admirer la justesse avec laquelle Penn a adapté le livre, il n’essaie à aucun moment de transformer l’histoire en quelque chose de plus “hollywoodien”. De plus, toutes les informations récoltées auprès des proches de Chris, sont exploitées à l’aide de flash-back, mais aussi du personnage de la soeur, qui fait la voix-off.

Conclusion

Le livre est évidemment plus riche, notamment grâce à la voix de l’auteur, qui nous fait part de son expérience et de son analyse. Cependant le film est vraiment bien réalisé puisque la personnalité complexe du héros est retranscrite. Les deux œuvres se complètent à la perfection, le livre serait en fait un moyen d’aller plus loin, d’explorer plus profondément tous les questionnements qui ressortent à travers l’histoire de McCandless. Il s’adresse évidemment à tous les gens qui ont été touchés, fascinés, ou encore admiratifs face à sa démarche.
Quant à moi, j’ai vu ce film à sa sortie, j’avais 14 ans à l’époque, et j’ai été complètement bouleversée par le parcours du jeune héros. Il était pleins de contradictions certes, mais comme tout le monde… Son extrême envie de liberté, sa passion, et son refus de se laisser porter par une société qui ne lui convient pas, sont tout de même de bonnes raisons de s’extasier devant ce garçon audacieux.
Into the wild, c’est le genre d’oeuvre qui ne laisse pas indifférent; le voyage de Chris est avant tout initiatique, et à ce titre on peut facilement s’identifier. Un message simple mais néanmoins important apparaît à travers l’histoire de McCandless: On ne change jamais vraiment, mais on évolue avec le temps.

Carolineovich on twitterCarolineovich on instagramCarolineovich on email2
Carolineovich
Rédactrice
Notre touche féminine dans ce monde de brutes.
Elle nous parle du monde, et de la société à travers ce qu’elle lit et regarde, avec cette petite touche d’humour assassin qui fait tout son charme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>