CRITIQUE | Legend : Tom Hardy, le gangster à la cool [LE TITRE]

[FILMS & SERIES] Legend : Un Taron Egerton vaut mieux que deux Tom Hardy

Hé les gars ! Les mecs, les donzelles, les keums, les meufs ! Je suis de retour pour vous parler d’un film de gangster ! Et bon, c’est vrai que la dernière fois qu’on a fait ça ensemble, j’ai pas été super réglo. Je vous ai promis un article sur Black Mass, et au final je n’ai fait que vous parler d’Adam Scott et de sa moustache. C’est pas hyper sympa franchement, on n’est pas là pour déconner, c’est sérieux le cinéma.

Dans Legend, Tom Hardy Joue le rôle de deux frères Gangsters aux personalités opposées

De quoi ça parle ?

Donc, cette fois, je vais me contenter de vous dire que Legend raconte la création d’un empire du crime dans l’East End de Londres dans les années 80, sous l’influence de deux frères jumeaux. Qui sont tous deux joués par Tom Hardy ! Le premier est hétéro, classe, intelligent et raffiné ; le deuxième est gay, fou à lier, psychopathe et parano. Je peux aussi vous dire que le film traite de leurs oppositions et de leur amour fraternel avec beaucoup d’humour ; ce dernier mot est la clé ici. Avec Legend, on est dans la veine « cool » du film de gangster, avec des longs plans séquences (dont un franchement, franchement pas mal du tout les gars) et de la musique rock. Donc, si vous aimez les accents à couper au couteau à poisson (parce que fish & chips), les intimidations musclées, les réglages de comptes entre gangs, les sous-fifres crétins, et l’amour fraternel, Legend est fait pour vous. En plus le cast déchire ! Il y a Taron Egerton, Christopher Eccleston, Paul Bettany

On essaie de côtoyer la clique des Guy Richie et Matthew Vaughn, et ça marche bien ! Pour la majorité du film…

le Casting de Legend avec Tom Hardy Taron Egerton Paul Bettany Christopher Eccleston

Un problème majeur

Oui cette fois, je suis vraiment, vraiment sérieux, et je vous parle effectivement du film, et non pas d’un moindre second rôle, qui serait joué par Taron Egerton. Non non non, on reste sérieux. Je disais donc, pour la majorité du film, parce que le problème majeur de Legend réside dans son intrigue secondaire, à savoir la relation amoureuse entre Tom Hardy 1 et une jolie jeune fille interprétée par OH MON DIEU QU’EST CE QU’ELLE EST BELLE PUTAIN JE FONDS Emily Browning. Attention, le fait de raconter leur histoire n’est pas un problème en soi ! Même si elle suit assez logiquement les tropes du genre (séduction/déception/répulsion), elle reste assez touchante pour intéresser… sauf que dans le dernier quart d’heure du film, elle va prendre un tournant inattendu. Un tournant pas DU TOUT adapté au ton du film. Soudainement, toute l’ambiance va changer à cause de cette partie de l’histoire ; passer d’un film de gangster rock n’ roll à quelque chose d’aussi dramatique est une rupture que personnellement je trouve assez immorale. Attention, c’est intéressant et cela nous permet de réfléchir sur nos attentes au cinéma et sur les questions de rupture, mais cela ne change pas le fait que moi, petit critique par la taille mais grand par l’ambition, je n’ai point apprécié cela.

Mon cœur est en feu meuf

Voilà, c’était Legend, et je n’ai pas parlé de Taron Egerton !

Dans Legend, Taron Egerton et Tom Hardy incarnent des gangsters gay à la cool

… ET BAH SI !

Bon ok mais juste, encore une fois le point fort du film c’est un rôle secondaire absolument magistral. Ce qui est extrêmement surprenant parce que ben, voilà un type qui ne sert pratiquement à rien ! Il apparaît pour la première fois sortant de la roulotte de Tom Hardy 2. Celui-ci explique au spectateur qu’ils couchent ensemble, mais que c’est lui Tom qui fait l’homme, parce que faut pas déconner. Donc, on avait quitté Taron Egerton sur Kingsman en train d’enculer une princesse, on le retrouve dans la position inverse ; je suis déjà conquis.

Nan mais regardez-moi sa face

Dans le reste du film, on le voit juste traîner avec Tom Hardy psychopathe, et rire à tout ce qu’il fait. Même quand il détruit totalement l’empire de son frangin en insultant le gratin de la ville, et que tout le monde est atterré, Taron rit à gorge déployé. Le mec, pendant tout le film, est toujours en train de faire n’importe quoi. Ma préférée : quand il dévaste le bar d’un type en marchant tranquillement et en renversant toutes les bouteilles sur la moquette.

Du coup, vous vous doutez bien qu’on ne sait rien de son personnage, si ce n’est qu’il aime coucher avec Tom Hardy et aime rire. Autrement dit, cela aurait pu être vous ou moi quoi ! Sauf que je pense qu’il n’en est rien. Je pense qu’en réalité, son personnage est un diablotin tout droit venu de l’enfer, et qu’il traîne avec les Hardy parce que c’est extrêmement amusant et immoral tout ce qu’il s’y passe. Ah ouais, d’un seul coup le film devient tout de suite plus surprenant !

Renaud J. Besse on youtubeRenaud J. Besse on facebookRenaud J. Besse on email2Renaud J. Besse on blogger
Renaud J. Besse
Rédacteur
Ecrivain touche à tout au sens large ; films, nouvelles, critiques, pièces de théâtre, musique...
Réalisateur au sein de la Micro-Vague Productions, acteur et coach chant dans la troupe de comédie musicale Les Kids des Etoiles.

Tout ça sonne cool mais sinon pour manger j'enseigne l'anglais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>