TBT | Ces Séries des Années 2000 que vous avez oublié | LE-TITRE.FR

[FILMS & SÉRIES] TBT- Ces séries françaises des années 2000 qu’on a oublié #2

Après la première partie des séries françaises des années 2000 que vous avez oublié, je reviens vers vous… Là encore je suis sûre qu’en lisant l’article vous allez vous dire “Aaah mais oui j’avais complètement oublié cette série…”. Et pourtant maintes fois vous êtes tombé dessus par le plus grand des hasards, et foutu pour foutu, vous avez continué de regarder.

 

Léa Parker par Nicolas Durand-Zouky, Jean-Benoit Gillig et Jeanne Le Guillou, 2004 – 2005 (M6)

Léa Parker Série Années 2000

Oui ils pètent la classe

Une ancienne miss France qui fait de la télé c’est rarement bon signe. Alors qui fait de la fiction, c’est, comment dire, risqué ?

Eh bien comme quoi, il n’est jamais bon de rester sur ses à priori. Léa Parker, est une série qui passait sur M6 le dimanche après-midi, en tout cas c’est à ce moment-là que je regardais. Et c’est justement un très bon programme de dimanche après-midi.

Léa, interprétée par Sonia Rolland (Miss France en 2000 #TMTC) fait partie d’une unité cachée de la police, tellement cachée que ses proches ne sont pas au courant de son vrai travail. Cette agente secrète est entourée de sa petite équipe.

Le souvenir que j’en aie c’est beaucoup beaucoup de planques dans leur fourgonnette, associées à l’utilisation massive de gadgets et d’ordinateurs multiples et variés qui se veulent à la pointe de la technologie, voire futuristes.

Alors oui, il y a des défauts, ce n’est pas ma série préférée et les intrigues ne m’ont pas particulièrement marqué… Cependant je regrette l’époque où M6 faisait ses propres fictions. Au moins la chaîne tentait de faire des choses un peu originales au lieu de diffuser sempiternellement La petite maison dans la prairie (pardon pour les fans de La petite maison dans la prairie).

 

PJ par Michelle Podroznik & Frédéric Krivine, 1997 – 2009 (France 2)

#jenaipastrouvédautresphotosdebonnequalité

A l’époque sur France 2 il y avait une soirée spéciale policiers tous les vendredis soirs. Et c’était biiiiien. La crim’, Avocats et associés … Et PJ, ma série chouchou.

La série se centre sur un commissariat parisien, près du canal Saint Martin. La police judiciaire c’est sympa car très varié, les vols, les meurtres, les enlèvements, les querelles de voisins… Ça vous donne envie hein?

PJ, c’est une série chorale, avec beaucoup de personnages dont quelques uns qui sont restés durant les 12 années. Parmi les policiers on a tous les profils, les compréhensifs, les durs, les mous du genoux, les détestables, les badass … Léonetti, Chloé, Agathe, Nadine, Alain, Franck, et Karim …

Le schéma narratif auquel on peut s’attendre avec le genre policier est bien là, une intrigue ou plusieurs par épisode qui correspondent aux différents enquêtes et à leurs résolutions. Avec en parallèle un peu de feuilletonnant quand même, surtout grâce aux personnages, on n’a pas vraiment d’enquête qui dure toute une saison ou en tout cas c’est toujours traité en rapport direct avec les personnages.

PJ c’est un générique mythique avec une musique qui te reste dans la tête pendant à peu près 3 jours (rien que d’y penser, ça y est je la chantonne). Et c’est aussi des personnages qui semblent vrais, réalistes, de gens que tu pourrais connaître dans la vraie vie.

 

Venus et Apollon par Tonie Marshall, 2005 & 2009 (Arte)

#BG

Vénus & Apollon en plus d’être un film (avec Nathalie Baye, Mathilde Seigner et Audrey Tautou), est une série qui passait sur Arte le dimanche en fin de journée.

Dans les deux oeuvres l’histoire est centrée sur un salon de beauté et ses esthéticiennes.

On peut pratiquement parler de huit-clos puisqu’en en effet on ne quitte presque pas le salon. Le décor fait très décor, on dirait même du théâtre parfois.

Les épisodes parlent autant des clients du salon que des filles/femmes qui y travaillent. Le personnel est composé de la patronne Ingrid interprétée par Brigitte Roüan; et ses trois employées: Suzy (Maria de Medeiros), Geneviève (Maeva Pasquali), et ma préférée Bijou (Mélanie Bernier).

Je n’ai jamais eu l’occasion de revoir les épisodes, et je n’ai vu que la première saison en 2005, mais je sais que je pourrais les revoir en les appréciant tout autant. En effet la série a vraiment son univers, par les décors, la façon dont c’est joué, les dialogues et surtout par son côté décalé avec des clients qui peuvent être aussi surprenants que stéréotypés.

Et puis il y a également un grand côté poétique, apporté par l’ensemble et davantage par le personnage de Bijou, très candide, naïve, toujours un peu dans la lune …

Carolineovich on twitterCarolineovich on instagramCarolineovich on email2
Carolineovich
Rédactrice
Notre touche féminine dans ce monde de brutes.
Elle nous parle du monde, et de la société à travers ce qu’elle lit et regarde, avec cette petite touche d’humour assassin qui fait tout son charme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>